Annonce de la troisième phase des selections

Norbert kraft séléction phase 3

Norbert kraft séléction phase 3Il resterons ensemble jusqu’à ce que la mort les sépare…

Mars One n’est pas l’unique projet de vol habité vers la planète rouge mais c’est le seul qui a pris le parti d’organiser un voyage dans le but d’y installer des colons qui y vivront et y mourront (le plus tard possible de préférence…). Les critères de sélections doivent donc prendre en compte cet aspect, alors que la NASA privilégie des profiles d’astronautes expérimentés, habiles techniciens entraînés à réaliser des tâches spécifiques, Mars One va devoir recruter des volontaires capables de supporter la rupture définitive avec leur vie terrestre, ils devront faire leurs adieux à leurs parents, à leurs amis (même si les communications depuis Mars restent possibles), à leurs pays, à certains loisirs, à la nature luxuriante de la terre, il devront également se passer d’aide médicale, des coups de mains du voisin ou des copains, pas question non plus d’appeler un traiteur en cas de fringale ou le plombier en cas de fuite d’eau, il faudra se débrouiller tout seul ou pour être tout à fait exact il ne faudra compter que sur soi et les autres membres de la mission, il sera même crucial, pour faire face aux situations les plus diverses de pouvoir mutualiser les connaissances, les expériences et les aptitudes particulière de chacun, en d’autres mots: il faut savoir (et aimer en équipe) travailler. C’est principalement cet aspect qu’est censé tester cette nouvelle phase de sélection.

De 200 000 à 40 candidats

Lors de la première près de 200 000 personnes ont posé leur candidature par email, 1000 ont été retenues. La deuxième phase a permis de réduire ce groupe à 100 personnes. Aujourd’hui la 3ème phase de sélection est sur le point de débuter, celle-ci comportera une série d’épreuves qui permettront de réduire à 40 le nombre de candidats au départ pour la planète rouge.

Travail en groupes

Les 100 volontaires vont se rencontrer pour la première fois, il leur faudra former des équipes de 10 membres qui peuvent travailler ensemble facilement et de manière efficace, créative et stimulante. Il faudra cependant respecter quelques contraintes, chaque groupe devra par exemple inclure 50% de femmes et 50% d’hommes, présenter une certaine diversités de nationalités, d’age et de compétences qui doivent se compléter et permettre de résoudre des problèmes complexe en sollicitant les capacités spécifiques de chacun.

Les épreuves

Pendant cinq jours, ces groupes devront relever différents défis qui exigent de maîtriser les différentes disciplines que les candidats sont censés avoir étudiées (sociologie, psychologie, biologie etc) mais ces épreuve impliqueront également de faire appel à différentes aptitudes nécessaire pour travailler en équipe: capacité à communiquer, à s’entraider, à se faire confiance, à faire preuve de rigueur, à faire faces aux tensions et à gérer les conflits.

Le comité de sélection

Un comité de sélection sera chargé d’observer et d’analyser le comportement de chaque candidat au sein des groupes et en dehors. Les données récoltées chaque jour conduiront à l’élimination de 10 à 20 candidats. Un « sociogramme » sera établi pour identifier les candidats avec qui les autres aiment travailler et ceux qui sont évité. Les membres du comité de sélection sont Norbert Kraft, le professeur Raye Kass et James Kass, qui exploiteront leurs connaissances, leurs compétences et leur expérience concernant le travail dans les milieux extrêmes, les habitats isolés ainsi dans les vols spatiaux habités (ils ont collaborés avec la plupart des agences spatiales) pour évaluer les capacités des candidats à travailler en équipe.

Télé-réalité: le loftstory spatial

Cette phase marque aussi le début de la « télé réalité » spatiale, puisque ces épreuves de sélections (et les suivantes) seront filmées afin d’être diffusées dans le monde entier. On espère que le succès sera au rendez-vous car il est prévu qu’une partie importante du financement de Mars One proviennent des droits de diffusion.

D’autres phases de sélections sont prévues, à l’issue desquelles le nombre de candidats devrait être réduit à 30, d’ici là le chemin est encore long et l’aboutissement du projet Mars One ne sera possible qu’avec un succès médiatique…

La photo de l’article est extraite de la vidéo suivante

7 commentaires sur Annonce de la troisième phase des selections

    • Les candidatures sont pour le moment closes, et Mars One ne prévoit pas de recrutement supplémentaire pour l’instant, seuls ceux qui se sont manifestés dés 2013 et sont toujours en lice peuvent espérer faire partie des finaliste. La seule chose qui reste à faire est suivre l’évolution du projet et espérer que les effectifs de volontaires soient revus à la hausse.

    • L’équipe de Mars One ne révèle les informations relatives aux prochaines phases de sélection qu’au compte goutte, la troisième phase est « pour bientôt » mais aucune date précise n’a été annoncée. Les épreuves seront sans doute visionnables sur leur chaîne Youtube, et la diffusion sur des chaînes de télévision est encore en discussion. Une colaboration avec Endemol avait été envisagé mais cette société semble avoir été écartée (d’après Bas Lansdorp)

  1. Apres le lancement de tout les groupes astronautes (si reussite il y a) que se passera-t-il ? D’autre groupe d’astronautes seront-t-ils formes ? De simples civils ( formés bien sur )pourront-ils rejoindre « la colonie » ? PS: Je parle bien sur du developpement a long terme.

    • Il est prévu que régulièrement d’autres groupes choisis parmi les volontaires déjà sélectionnés, rejoignent Mars et agrandissent progressivement la colonie. Les modules des nouveaux groupes viendrait s’associer à ceux déjà installés mais bien sûr tout dépend du succès de la première mission humaine.

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Coloniser Mars en 2025 : possible ou pas ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-78472036-1