Mars: ses différents noms pour les civilisations passées et actuelles

Mars observée et nommées par les anciennes civilisations
Ancienne civilisation observant Mars - Image de la Nasa

Mars, petit astre brillant à la singulière couleur rouge dansant à travers la voûte céleste a été repérée par la plupart des anciennes civilisations qui l’associèrent le plus souvent au sang, à la violence, à la guerre ainsi qu’au feu. Il la baptisèrent ainsi noms martiaux ou personnifiant des divinités belliqueuses. Aujourd’hui encore la planète rouge décline différents nom à travers les diverse langue du monde.

Les noms de Mars depuis l’antiquité

Pour les égyptiens

  • Har Decher, qui sigifie « la rouge »
  • Hardoshir, qui snifie « Horus rouge »
  • Sekded-ef-em-khetkhet, qui signifue « Celle qui voyage à reculons » en raison de la rétrogration particulièrement marquée de Mars.
  • Harmakhis, qui signifie « Horus dans l’horizon », il s’agit du dieu de l’aube et du crépuscule. La planète Mars (ainsi que d’autres astres) personnifie cette divinité

Pour les babyloniens

  • Nergal, qui signifie « étoile de la mort » est le dieu tutélaire de Salbatanu (planète Mars) ainsi que le dieu du monde souterrain
  • Salbatanu

Pour les perses

  • Verethragna, il s’agit d’un dieu guerrier perse et ce terme signifie aussi « frappe de résistance »

Pour les grecs

  • Ares, le dieu grec de la guerre
  • Pyroesis, qui signifie « étoile de feu », cette appelation est antérieure à « Ares »

Pour les romains

  • Mars, le dieu romain de la guerre

Pour les hindous

  • Angaraka, qui signigie « Celle qui est de couleur rouge », aussi parfois traduit par « tison » )
  • Kuja, qui signifie « né de la Terre »
  • Bhauma, qui signifie « fils de Bhumi », Bhumi étant la grande déesse hindou)
  • Lohitanga, qui signifie « planète rouge » ou « corps rouge » ou encore « fer »
  • Mangala, qui signifie « Favorable »
  • Karttikeya, dieu de la guerre personnifié par la planète Mars (Mangala)

Pour les chinois

  • Ying huo, qui signifie « étoile de feu » ou « scintillement »

Pour les mayas

  • Ch’ak-ah, il s’agit du glyphe associé à la planète mars et signifie « haché » ou « décapité »

Mars dans les différentes langues actuelles

  • Fuosing: Cantonnais
  • Huoxing: Mandarin
  • Hwasung: Koréen
  • Kaosi: Japonnais
  • Ma’adim: Hébreux
  • Ma’aris : Klingon (langue imaginaire parlée par une des race extraterrestre de la série Star Trek)
  • Mangal: Bangali
  • Mars: Allemand, Anglais, Bulgare, Croate, Danois, Finlandais, Français, Hongrois, Indonésien, Irlandais, Islandais, Latin, Néerlandais, Norvégien, Polonais, Russe, Serbe, Slovénien, Suédois, Tchèque, Turque.
  • Mârs: Provencal
  • Mass: Wallon
  • Marsi: Albanais, Georgien
  • Marso: Esperanto
  • Marss: Estonien, Lettonie
  • Mart: Catalan
  • Marte: Espagnol, Galicien, Italien, Maltais, Philipin, Portugais, Roumain
  • Martitza: Basque
  • Maunu-’ura: Tahitien
  • Maurs: Ecossais
  • Merrikh: Arabe
  • Meurh; Breton
  • Mirihi: Swahili
  • Mirrikh: Ouzbek
  • Sevvay: Tamil

Sources:

  • From Myth and mystery to recent discoveries – M Hotakainen
  • Mars Wars: The Rise and Fall of the Space Exploration Initiative – Thor Hogan (Nasa)
  • Le sabéisme ou la religion des astres tome VI – Claude Gétaz
  • Hindu Dharma: Introduction to Scriptures and Theology – Ashim Bhattacharyya
  • Védisme et hindouisme: du divin et des dieux – Anne-Marie Loth
  • Exploring Ancient Skies: A Survey of Ancient and Cultural Astronomy – David H. Kelley, Eugene F. Milone
  • Re-Creating Primordial Time – Gabrielle Vail,Christine Hernández
  • Terra Barda – Tome 1 – Les Indo-européens
  • Site internet Nine planets

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-78472036-1