Elon musk dévoile son projet colonisation de Mars

Elon Musk conférence Mars

Le 27 septembre 2016 Elon Musk, le fondateur et président de la société SpaceX a tenu, a l’occasion du 67eme congrès d’astronomie de Guadalajara (au Mexique), une conférence au cours laquelle il a dévoilé et présenté un ambitieux programme de colonisation de la planète Mars.

Son projet de colonisation

Son objectif est de programmer régulièrement, à partir de 2024, des vols habités embarquant chacun plusieurs dizaines de colons  et d’importantes quantités de matériel et de nourriture afin d’installer non pas de simples et spartiates modules de survie mais de fonder des villes entières. Ces villes martiennes seraient des lieux vie et les colons ne seraient pas censés se dévouer entièrement à leur propre survie mais pourraient pratiquer des activités de loisir, entretenir des liens sociaux, et consommer une nourriture moins austère que celle des actuels astronautes (de vraies pizzas par exemple…). Elon Musk a cependant averti les potentiels candidats que le voyage que ne serait pas une ballade de santé, les risques sont loin d’être négligeables et l’achat d’un billet (une centaine de millier d’euros) est assorti d’un accord de mettre sa vie en danger (peu probable qu’une assurance accepte de couvrir les risques…)

Elon Musk a-t-il les moyens de financer son projet ?

Toute entreprise spatiale nécessite des capitaux colossaux qui dans le cas d’un voyage vers Mars se chiffrent en milliards de dollars mais n’oublions pas qu’Elon Musk est milliardaire… Il a en effet fait fortune dans un premier temps en fondant Paypal puis en créant la société SpaceX (entre autres) qui met régulièrement des satellites en orbite grâce à ses lanceurs. SpaceX a un carnet de commande qui ne désemplit pas malgré ses déboires récents (explosion de l’un de ses lanceurs) et engrange des bénéfices astronomiques… Elon Musk a donc bien les moyens de ses ambitions et n’est pas tributaire de potentiels investisseurs ou mécènes.

Les particularités de ce projet par rapport à ceux de la NASA et de Mars One

Ce projet présente une approche originale qui se distingue de celle de la Nasa et de Mars One.

La NASA prévoit d’envoyer sur Mars des astronautes professionnels, des spécialistes, des scientifiques dans le but de réaliser des missions d’exploration de quelques mois suivies d’un retour sur Terre.

Quant au projet Mars One il prépare l’envoie sur Mars d’une équipe restreinte de civils volontaires compétents, entraînés et sélectionnés pour pouvoir supporter le voyage en autarcie sachant que celui-ci sera sans retour et qu’il permettra d’implanter les germes d’une future colonie destinée à s’agrandir très progressivement.

Le projet d’Elon Musk prévoit d’accepter tout le monde, en tous cas ceux qui peuvent payer leur billet estimé à une centaine de millier d’euro. Même si la somme reste énorme on peut relativiser en se disant que c’est à peine le prix d’une maison et que c’est sans commune mesure avec le prix d’un vol orbital pour lequel il faut débourser des millions de dollars. C’est projet de masse qui planifie l’installation à terme de centaines de milliers de personne mais qui n’exclue pas un retour sur Terre.

Les points clés du projet d’Elon Musk

  • L’utilisation de lanceurs d’une capacité plusieurs fois supérieure à celles des lanceurs actuels.
  • Un lanceur réutilisable qui permet de diminuer drastiquement les coûts.
  • Un lancer qui s’effectue en deux étapes, la première est la mise sur orbite de la navette puis son réapprovisionnement en carburant en quelques heures avant de quitter l’orbite terrestre, ce qui permet d’accroître encore la capacité utilisable pendant le voyage.
  • La puissance des propulseurs devrait permettre de faire le voyage en trois mois au lieu de six (à l’occasion d’une opposition de la Terre et Mars)
  • Le prix du billet ne le réserve pas exclusivement aux grandes fortunes
    Les voyageurs devraient bénéficier d’un confort relatif, d’un espace vital raisonnable lors du voyage.
  • Le nombre important de passagers puis de colons devraient permettre d’éviter les tensions qui ne manquent pas d’apparaître au sein d’un groupes restreint.

Est-ce réalisable ?

Au niveau financier, Elon Musk et SpaceX semble avoir les épaules assez large mais il reste à faire face à de nombreuse difficultées d’ordre technique:

  • Protéger des les voyageurs puis les colons du vent solaire et des rayons cosmique ( L’atmosphère de Mars est loin d’offrir une protection comparable à celle de l’atmosphère terrestre)
  • Produire du dioxygène à partir des ressources martiennes
  • Produire de l’eau
  • Produire (et/ou) acheminer de la nourriture
  • Organiser la vie de vaste groupes isolés

etc

Elon Musk admet lui-même que la date de 2024 qu’il avance est peut être un peu optimiste vu les nombreux obstacles à surmonter…

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


UA-78472036-1